radio
rss facebook
twitter myspace

Page: [1]
romancier(e) nippon 19-octobre-2011 à 19h16
tytysensei
Membre
185 messages
passionné de roman phylosophique du 19e siècle,j ouvre cette discution pour recommander des livres et des auteurs qui m ont plut. chaques semaines,je proposerai un ouvrage en rapport ou non avec le japon,si de votre coté vous avez des titres a me conseiller de l ère edo à nos jours je suis preneur!!

cette semaine je conseille"Kafka sur le rivage"de Aruki Murakami célèbre auteur né a Kobe en 1949

merci a tous,le GOT"
romancier(e) nippon 19-octobre-2011 à 19h47
dragonbreath
Moderateurs
855 messages
Ce serais bien aussi si tu présentais un peu le livre que tu conseille
Sinon ton idée est bonne.

Bonne soirée, Dragonbreath

Venez vite voir le Fanarts!
romancier(e) nippon 19-octobre-2011 à 21h14
tytysensei
Membre
185 messages
Avant de faire un bref résumé du livre,je dois vous dire que c est le meilleur que j ai pu lire ces derniers temps,un road movie a la japonaise qui enchantera les initiés et qui plaira aux neophytes.Les personnages sont attachants et l auteur mèle le reèl et le surnaturel a croire que tous les japonais sont des mangakas dans l ame.

_Kafka Tamura,15ans,fuit sa maison de tokyo pour fuir la terrible prophetie que son pére a lancer contre lui. Nakata,vieil homme simple décide lui aussi de prendre la route,nos deux heros en quète de leurs vérités vont croiser des personnages etranges puis vivres des instants pour le moins inhabituels dont celui ou des poissons tombent du ciel!!!!!.....

je ne vous en dirait pas davantage si ce n est que c est du grand MURAKAMI ou chaqun peut y trouver sa vérité!
romancier(e) nippon 20-octobre-2011 à 11h09
liliane
Membre
80 messages
Bonne idée tytysensei!
Murakami l'incontournable! J'ai attaqué La balade de l'impossible, je vous ferais un résumé quand je l'aurai fini.

Dans le sujet: "Premier Mangaka", je parle de Notes de chevet de Sei Shônagon, si ça t'intéresse (bien que ce soit plus ancien que l'ère Edo). Je l'ai beaucoup aimé. J'ai aussi mis un petit extrait pour qu'on se fasse une idée.

Je voudrais parler du livre Musée du silence de Yoko Ogawa.



Résumé:"Une très vieille dame, qui habite un manoir isolé, délabré et déserté, engage un jeune muséographe pour mettre en scène une collection très particulière. En effet, chaque fois que quelqu’un meurt au village, elle se débrouille pour récupérer un objet qui soit particulièrement emblématique du disparu. Au fil des ans, elle a ainsi accumulé, généralement en les dérobant, des dizaines d’objets insolites et hétéroclites.
Dès les premières pages, l’auteur installe une atmosphère d’étrange étrangeté, en créant un lieu à la fois intemporel et hors du monde. Jour après jour, saison après saison, nous y suivons le jeune muséographe dans toutes les étapes de sa tâche : inventaire des objets, étiquetage, tri, classement, indexation… Tous ces objets ont pour seul point commun d’être la trace d’une vie humaine, et, ainsi rassemblés, ils dessinent une sorte de mémoire collective, familière et émouvante. Mais le jeune homme va découvrir que sa tâche va bien au-delà de la création d’un musée. Et autour de lui gravite une micro-société qui paraît banale mais lui réserve bien des surprises."
http://journal-d-une-lectrice.over-blog.net/article-5832905.html


L'ambiance de ce roman est quasi-fantastique, mystérieuse. Ce n'est pas un roman à suspense comme les romans policiers mais plutôt une réflexion originale sur la mort, la mémoire, l'oubli.
Difficile de mourir
difficile de vivre _
lumière de fin d'été
(Mitsuhashi Takajo)
romancier(e) nippon 21-octobre-2011 à 14h34
morgtaur
Membre
2576 messages
Kafka est excellent, mais c'est sans surprise : son auteur n'a plus rien à prouver...

Le musée du silence est vraiment bien lui aussi. Il faut bien comprendre le concept pour vraiment entrer dedans mais une fois que c'est fait, il vaut vraiment le coup. C'est, comme l'a dit Liliane, plus qu'un roman, une réflexion sur la mort, l'oubli et j'ajouterais le passé. Le village où se déroule l'histoire est comme dans une bulle figée depuis longtemps, et chaque habitant est ancré dans son rôle depuis sa naissance. Il y a aussi l'importance du journal d'Anne Frank dans la vie du narrateur, les étranges traditions du village, les moines du silence bien sûr... Sans spoiler. En tous cas, il m'a vraiment marqué.

Sinon je vais vous en présenter un autre, chinois celui-ci, de Shan Sa :

Les Quatre Vies du Saule :

Histoire :


En Chine, le saule pleureur symbolise la mort et la renaissance. Faut-il croire qu'une branche de saule puisse devenir une femme condamnée à poursuivre l'amour de siècle en siècle ? D'un Pékin bruissant dans les songes et la poussière aux silences de la Cité interdite, de l'ère des courtisanes vêtues de soie à la Révolution culturelle, des steppes où galopent les Tartares aux rizières qu'arrose le sang des gardes rouges, deux êtres se cherchent et se perdent. Tout les sépare. Toutes les tragédies d'un peuple ancien. Dans ce tumulte, il faudrait un miracle pour les réunir... Roman d'amour ? Oui. Mais ce roman lyrique est aussi une traversée de la Chine éternelle. C'est une fable qui a parfois le goût du thé amer.

source : http://ptitcoinlecture.blogspot.com/2007/05/les-quatre-vies-du-saule.html (je crois que c'est la quatrième de couverture du bouquin).

C'est une très belle histoire d'amour d'un couple qui se rencontre à travers les âges, à travers l'histoire de la Chine. Vraiment à lire.
romancier(e) nippon 21-octobre-2011 à 17h47
liliane
Membre
80 messages
Mon impression est mitigée à propos de Shan Sa. J'ai lu La Joueuse de go que j'ai beaucoup aimé. Par contre, je n'ai vraiment pas aimé Impératrice, je dirai même que le personnage principal m'a profondément agacé par moment (peut-être était-ce une volonté de l'écrivain? je ne sais pas). Je retenterai sans doute l'expérience avec Les Quatre vies du saule car Morgtaur a attisé ma curiosité, mais pas de suite.
Difficile de mourir
difficile de vivre _
lumière de fin d'été
(Mitsuhashi Takajo)
romancier(e) nippon 21-octobre-2011 à 20h35
Ch0c0b0
Membre
329 messages
Bonne initiative =)
je voulais découvrir qqu romans japonais mais j'avais peur que les traductions sois mal faite
je ne connais que des auteurs français pour ma part (belemarre est mon préféré =))
et bien sur les classiques
/()_()
(='.'=)
(")_(")

copie ce lapin et met le sur ta signature afin de l'aidé dans sa conquéte du monde.
romancier(e) nippon 22-octobre-2011 à 10h29
sazanami
Membre
240 messages
Ahlàlàlà, toutes ces descriptions m'ont donné envie de lire ces bouquins

D'ailleurs Murakami je l'ai découvert en lisant le livre "Saules aveugles, femme endormie" - que je n'ai toujours pas fini je me suis arrêté au chapitre du Septième homme...Mais ! c'est un écrivain auquel j'apprécie son style et j'ai hâte de pouvoir m'offrir son dernier bouquin est sortie récemment 1Q84

Dans "saules aveugles, femme endormie" il nous livre 23 nouvelles ou il nous fait partager, vivre, dévoiler les vies troublantes et suspendues des portrait qu'il nous dresse. De l'homme hanté par son premier amour, d'un autre obsédé par les spaghettis, d'un gardien poursuivi par son reflet, chaque histoire est empreint de mélancolie et de poésie.

Deux autres bouquins que je voudrais partager avec vous , l'un de Kazuo Ishiguro, auteur japonais, né en 1954,vivant en Angleterre depuis l'age de 5 ans. Son premier roman que j'ai lue et je vous fait partager est "Auprès de moi toujours" ou "Never let me go" ( roman adapté au cinéma en 2005 je crois je sais plus trop l'année lol ^.^" raconte l'histoire de trois enfants ayant grandie à Hailsham dans les années 90. École idyllique ou les enfants étaient élevés dans l'idée que leur bien-être personnel était essentiel à la communauté. Mais pour quelles raisons les avaient-on réunis là ? Pourquoi les dons été si importants ? Des années plus tard l'une d'entre elle essaie de retrouver un sens à leur passé commun. Leur enfance n'aura cesser de les hanter au point de frelater leurs vies d'adultes.

C'est un roman qui raconte une histoire d'humanité et d'amour. Cela m'a beaucoup marquée et je vous le conseille vivement

Le second bouquin que je vous recommande c'est " Ikebukuro West Gate Park II" d'Ishida Ira , suite de "Ikebukuro West Gate Park" lol ( c'est évident en même temps me dirais-vous lol ! ) Ce roman de type polar met en scène Makoto, mec sans histoire qui selon son temps libre démêle les embrouilles de son quartier de Tokyo c'est-à-dire Ikebukuro !
Mais le must avec ce genre de roman c'est qu'on est tellement captivé et séduit qu'on en attend impatiemment une suite

Voili voilou, en attendant d'autres coup de cœurs je vous souhaite bonne lecture !

P.s. : autre auteur que je voulais présenter mais j'pense que tout le monde connait , et donc je l'ai pas fait c'était Amélie Nothomb. Mon préférée "Ni d'Eve ni d'Adam".
Quand il y a du bien à faire , les bons coeurs se manisfestent
romancier(e) nippon 02-novembre-2011 à 13h48
liliane
Membre
80 messages
tytysensei, puisque tu aimes les romans du XIXe siècle, je te propose de lire

Roman de Vladimir Sorokine

Résumé:
"Roman Alexievitch est un jeune juriste moscovite, nous sommes à la fin du XIXè siècle, qui choisit de quitter les bruits de la ville pour retourner dans sa belle et verte campagne natale. Il s'est découvert une âme de peintre. Le livre et le talent de Sorokine s'applique à nous montrer, dans une succession de scènes pittoresques les délices de la vie provinciale dans son évidente beauté et simplicité. Roman pense donc trouver ici un sens à sa vie, parmi les siens, protégé par la bienveillance divine. Il rencontre Tatiana... "
http://www.paperblog.fr/3238810/sorokine-roman/



Avis:
C'est un roman datant de 1994 mais qui rend hommage aux grands maîtres du passé, comme Tourgueniev et Tolstoï, avant de tout envoyer valser. Tout au long de ce roman, malgré la beauté idyllique rendue parfaitement par une langue lyrique, on sent que quelque chose se trame, tout est trop beau. Une sorte de malaise/mal être sous-jacent transparaît par moment avant d'éclater. Sorokine joue avec virtuosité de cette dualité fascination\répulsion que l'on ressent vis à vis de Roman. Ce n'est pas un roman qui plaira à tout le monde, on en ressort malmené mais heureux de voir que certains auteurs osent encore.

Difficile de mourir
difficile de vivre _
lumière de fin d'été
(Mitsuhashi Takajo)
romancier(e) nippon 03-novembre-2011 à 22h45
tytysensei
Membre
185 messages
Merci Liliane pour ce conseil,je note ce roman dans mes prochaines lecture; biz

Page: [1]
romancier(e) nippon 08-novembre-2011 à 13h26
liliane
Membre
80 messages
Avec plaisir
Difficile de mourir
difficile de vivre _
lumière de fin d'été
(Mitsuhashi Takajo)
Partenaires


Stats

Serveur 1:
Serveur 2:
Serveur 3:
Serveur 4:
Serveur 5:
En ligne:
2 non Inscrits
0 Inscrits
En ligne:
2 283 Mangas
14 535 Episodes
IRC:
Serveur: irc.fansub-irc.eu
Salon: #mangas-tv
Contacter Mangas-Tv